Après-midi de soutien au Collectif Soutien Migrants 13 & Soirée de lecture musicale avec la compagnie La Muse Toi

Dimanche 20 mars 2016

L’asile 404 accueille le collectif Soutien Migrants 13 et la compagnie la Muse Toi, pour soulever ensemble les questions de la xénophobie et de l’accueil de l’autre, ainsi que les actions politiques solidaires pratiqué par chacun.

Après-midi en soutien du Collectif Soutien Migrants 13
avec friperie, bouffe, petit concert etc.,
à partir de 15h.
PRIX LIBRE

&

Soirée de Lecture Musicale :
Quelle terreur en nous ne veut pas finir ?
de Frédéric Boyer, produite par la compagnie La muse Toi.
+ Concert de musique Kurde

lecture : Stephane Cohen
concert : Ömer Konur

A partir de 20h.
Entrée : 2 euros.

/////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Collectif Soutien Migrants 13

Dimanche 20 mars, le Collectif Soutien Migrants 13 délocalise sa friperie, que vous retrouverez à prix libre à la’Asile 404, en soutien au collectif ! Avec infokiosque, bouffe collective et petit concert!
À partir de 15 ! Venez nombreux-ses !

DE L’EXIL À LA LIBERTÉ

Ces derniers mois, en Europe, tout près d’ici à Vintimille, entre la France et l’Italie, les frontières se ferment aux migrants, tandis que le nombre de exilés ne cesse d’augmenter.

Malgré les nombreuses arrestations, les reconduites aux frontières, les contrôles au faciès et le racisme, des migrants passent à travers les mailles du filet au péril de leur vie et notre solidarité est urgente et précieuse ! Par des actions concrètes, migrants, marseillais et italiens parviennent à affaiblir le blocage dans une volonté commune d’ouverture des frontières et de liberté de circulation. Nous refusons la distinction entre migrants politiques et économiques et pointons du doigt la responsabilité des États de l’UE dans la dégradation des conditions de vie dans les pays que fuient les migrants.

Le Collectif Soutien Migrants Treize s’est mis en place pour s’organiser au quotidien en collaboration avec les migrants. La construction d’un vivre ensemble, ici, est la seule solution face à une Europe qui se referme sur elle­-même.

OUVERTURE DES FRONTIÈRE—
LIBERTÉ DE CIRCULATION-
SOLIDARITÉ INTERNATIONALE

Tu veux participer ? C’EST ICI, C’EST MAINTENANT !-
Assemblée tous les mardis soir à 19h au 180 rue Horace Bertin-
E-mail : collectifsoutienmigrantes13@riseup.net

//////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

 » Quelle terreur en nous ne veut pas finir ?  »
de Frédéric Boyer

« Le projet

Réfutant avec force les thèses xénophobes, porté par un souffle évangélique, convoquant entre autres voix celles de la Bible, de W. Shakespeare, d’E. Levinas et de S. Weil, « Quelle terreur en nous ne veut pas finir ? », est un plaidoyer vibrant pour l’accueil des étrangers, considéré comme socle de l’éthique et pierre de touche de notre civilisation. Réflexion sur le visage d’autrui, la morale, la mémoire, l’honneur, la France, l’identité et le monde à venir, ce bref essai constitue un appel à une renaissance de l’humanisme.

C’est peu après les événements de novembre 2015 que je l’ai découvert. Son éloquence et sa puissance éthique m’ont bouleversé : j’y trouvai une forme de réponse à mes propres questionnements, ancrée dans l’urgence de l’époque et portée par une langue noble et vigoureuse. C’est à ce titre que ce projet, comme le texte, est politiquement engagé.
Je voulais à tout prix travailler avec un musicien d’Orient : ce projet est aussi l’histoire de ma rencontre avec Ö. Konur.
Afin que la lecture n’excède pas une durée d’environ une heure et quinze minutes (musique comprise), il a fallu procéder à un découpage qui soit aussi fidèle que possible et au souffle du discours et à sa structure argumentative. Dans la diversité de ses sonorités et de ses rythmes (trois instruments sont utilisés), la musique interprétée par Ö. Konur, de tradition kurde et persane, accompagne un verbe aux registres variés. Sobre, la mise en espace est avant tout guidée par la relation entre les interprètes et le public : proche de la forme de la prédication, « Quelle terreur en nous ne veut pas finir ? » en appelle au sursaut de la communauté humaine. La convivialité est le
socle d’une parole fervente.

L’auteur

F. Boyer est auteur de romans, de poésies, de théâtre et d’essais, publiés chez P.O.L. Il est également traducteur et éditeur. Il a dirigé la Nouvelle Traduction de la Bible par de nombreux écrivains français contemporains (éd. Bayard) et a lui-même traduit le Kâmasûtra, les Confessions de Saint-Augustin (sous le titre Les Aveux), Richard II et les Sonnets de Shakespeare (P.O.L).

Les interprètes

Ömer Konur est musicien, fabricant et réparateur d’instruments traditionnels, en particulier de musique kurde et perse. Il dirige Dewrana daf (Le Temps des dafs), à Marseille.

Stéphane Cohen dirige La muse Toi. De 1999 à 2008, il a été artiste dramatique professionnel (comédien, metteur en scène, intervenant en milieu scolaire, animateur d’ateliers théâtre et d’ateliers d’écriture). Il est actuellement professeur de français dans un lycée de Marseille. Il y anime également un atelier théâtre destiné aux élèves.

L’association

La muse Toi, sise à Marseille, est une association qui s’est consacrée, depuis sa création en 2011, a l’animation d’ateliers théâtre en centres socio-culturels, à destination d’adultes et d’enfants. Après une pause de deux années, elle reprend ses activités.