Recherche-spectacle in-situ

De quoi s’agit-il ?

C’est un dispositif qui nous permet de faire avancer des recherches collectives, souvent transdisciplinaires, par bonds, sous la forme de résidences de 10 à 20 jours.

Pour chaque résidence un spectacle est produit, qui ne sera joué qu’une seule fois.

Parfois, ces recherches aboutissent à des création directement ré-utilisables (prêtes pour la diffusion) comme le projet Grand comme Mir, mais souvent, les découvertes et avancées sont réincorporées « en pièces détachées » dans les projets suivants.

Comment ça marche ?

Le dispositif lui-même consiste en l’association :

  • d’un lieu singulier qui accueille un groupe pour y vivre et y travailler, le transformer parfois totalement, puis accueillir du public le temps d’une ou plusieurs présentations
  • d’un thème de travail, leitmotiv ou mot-clé (L’usine pour Shift, le temps pour Boucles et misères, la vengeance pour Elektre, etc…)
  • d’une équipe (dont le profil et les disciplines varient)
  • d’une méthodologie de travail :
    • une partie de l’équipe se charge de mettre en place un univers, des règles du jeu, une cohérence d’ensemble,
    • une autre vient assembler des propositions localisées dans les espaces-temps ainsi créés.
    • A mi-chemin, tout le monde se rejoint, chacun entraînant un peu les autres dans sa discipline et son esthétique, jusqu’à ce que l’alchimie de l’ensemble ne permette plus d’en découper les délimitations.
    • Lorsqu’elle est énoncée clairement, la vision globale initiale a contaminé tous les aspects du projets. Dans le cas contraire, la réalité contextuelle et le chaos vont remplir les vides.

De ces expériences, nous tirons des connaissances et des moyens, nous jouons comme des enfants ou des savants fous, bien décidés à trouver le son, l’image, le geste, l’enchainement qui va faire vaciller les esprits, les nôtres, les vôtres.

Participer

Les projets qui se déroulent à l’Asile 404 ou sur Marseille sont annoncés via des appels à participation relayés sur le présent site, rubrique Créations, sur la newsletter et sur notre page Facebook.