ALIEN-NATION

Samedi 24 janvier – 21h

Performance poésie sonore avec William Kopecky & Pierre Guéry.

«L’esprit va te dire quelque chose, BraHma KrisHna KalasHnikov!…»

https://www.youtube.com/watch?v=wFGZCHqiBFU

 

PIERRE GUÉRY – poète performeur (France)

Né en 1965 à Marseille, il a étudié la musique instrumentale, l’art vocal, l’art dramatique et la danse contemporaine avant de se diplômer en lettres et en phonétique appliquée à la didactique des langues vivantes.
Voyageur dans la géographie du monde et dans celle de l’intime, il se déplace sans cesse d’une discipline à l’autre pour explorer une poétique que l’on pourrait qualifier de transgenre tant ses influences sont diverses. Cet espace d’expériences multiples oriente sensiblement son approche d’une poésie scénique également marquée par ses nombreuses collaborations avec d’autres artistes (danseurs, vidéastes, comédiens, musiciens, plasticiens).
Ses recherches ryhthmiques et mélodiques sur le phrasé de la parole, son usage du cri et de la voix comme éléments essentiels d’une corpOralité du poème, son attention portée au geste et à la transmission d’énergie répercutent des thèmes récurrents – complexité de la sexualité, enfermements dans le rêve et l’illusion, maladie mentale, incarcération, assignations identitaires, séparations, deuils… Elles n’excluent ni le jeu, ni la fiction et forment ce qu’il appelle des « parloirs », dans lesquels les structures sonores et visuelles fondent souvent elles-mêmes le sens de ce qui s’énonce.

WILLIAM KOPECKY – musicien (USA)

Né en 1969, William est un bassiste américain résidant à Marseille. Avec plus de trente albums à son actif, il est connu des milieux du rock progressif et de la musique expérimentale et a donné des centaines de concerts dans le monde, notamment avec les groupes Haïku Funeral, Parallel Mind ou Pär Lindh Project, et plus récemment avec Yeti Rain. De plus en plus engagé dans la musique improvisée, son travail a de multiples influences artistiques qui vont du free jazz aux musiques traditionnelles indiennes et tibétaines (Robert Fripp, Miles Davis, Jaco Pastorius, Ravi Shankar, Veena Chandra), en passant par le cinéma (Lynch, Tarkovsky), la peinture (Bacon) et la poésie (Poe, Bataille, Artaud, Daumal).

Pour « Alien-Nation », il produit en direct un son très contrasté : nappes planantes avec archet électronique et samples, mais aussi distorsions et sonorités noisy qui dialoguent parfaitement avec les différentes rythmiques de la lecture performée.